28 juin 2007

Benedictum - Uncreation

Genre: Renouveau du Heavy Métal
Année:
2006


Line-up:

- Veronica Freeman (chant)
- Pete Wells (guitare)
- Chris Morgan (claviers)
- Jesse Wright (basse)
- Blackie Sanchez (batterie)


Track-list:

1. Uncreation
2. Benedictum
3. # 4
4. Misogyny
5. Ashes To Ashes
6. Wicca
7. Heaven And Hell
8. Them   
9. Two Steps To The Sun
10. Valkyrie Rising
11
. The Mob Rules


BENEDICTUM:

Aujourd´hui dans le métal on peu distingué, en généralisant, deux types de chanteuses : Les chanteuses à voix douce, mélodique et (ou) puissante tel que Tarja Turunen (Nightwish), Sabine Edelsbacher (Endenbridge) ou Anneke Van Giersbergen (The Gathering)... Et les chanteuses à voix viril et guttural comme Angela Gossow (Arch Enemy), Lizza Haysen (Mahavatar), Otep Shamaya (Otep) pour ne cité que les plus connues... La pulpeuse Veronica Freeman, quant à elle, se situe dans la deuxième catégorie bien que celle-ci possède un organe viril mais très loin d´être guttural comme ces autres congénères.

Premier opus du groupe et elle est déjà considéré comme l´égale féminin de Ronnie James Dio soit, pour les incultes, l´excellent chanteur qui a fait renaître un des groupes fondateur (ne voulant pas dire "LE") du Heavy... J´ai bien nommé Black Sabbath !...
Bref, une chanteuse avec une bonne paire de couilles et qui a l´énorme capacité de rivaliser avec d´autre frontmans du genre.

Uncreation est un véritable défilé de morceaux intenses et variés... Il suffit d´écouter des titres comme le puissant et rapide « Them », les riffs impeccables de « Wicca » ou bien l´extraordinaire « Benedictum » qui est chanté en grande partie en latin.

Mais parmis tout les titres présents sur cet album quatre d´entre elles sortent du lot :
« Misogyny» un titre phare avec un chant moins poussé mais plus mélodique. Le morceaux offre une fin terriblement mélancolique avec la présence de violons (seuls instruments en « feat ») qui intensifie encore plus la chose.
« Valkyrie Rising »... Tout le morceaux repose sur son incroyable intro qui a des airs épique et gothique... Clavier mis en avant (ressemble beaucoup à un orge), riffs ravageurs et une batterie qui prend toute son ampleur au fil de l´intro... Le coté « Heavy classique » reprend vite le dessus lorsque qu´apparaît le chant de Véronica Freeman. Si il y a bien un morceau à ne pas louper c´est celui-ci !

« Heaven and Hell »... Reprise de Black Sabbath, période Dio (tient c´est aussi le nom du première album ou Dio prend la place de Ozzy!!!). Une reprise comme celle-ci avait tout pour être foireuse. Pourtant, même si elle est moins bonne que l´original, la reprise a du bagou et peut largement se venter d´arriver à la cheville de la version des Sabbath. Mention spéciale au solo qui prouve bien que les membres de Benedictum ne sont pas des manches.
« The mob rules »... Une autre reprise des Sabbath. Idem que pour « Heaven and Hell» mais avec plus de classe. Une version bien booster qui mérite toute son attention.


 

Benedictum est un split à part entière et qui risque de faire des jaloux dans le monde du Heavy. Ce groupe originaire de San Diego dont le style s´apparente à un style de " loubard biker " s´annonce prometteur dans un avenir proche. Ignorer le talent d´un tel groupe serait un crime.

Coup de coeur pour bibi !

 

Photo de famille:

Posté par Makabe à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Benedictum - Uncreation

Nouveau commentaire