29 juin 2007

Final Fantasy VII Advent Children de Tetsuya Nomura et Takeshi Nozue

Genre: Grosse claque en image de synthèse

Année: 2006 pour les Français

Durée: 101 min

Réalisation:

Tetsuya Nomura

Takeshi Nozue

Interprétation:

Takahiro Nojima

Mayaa Sakamoto

Ayumi Ito

Environ un an après le très décevant, et pourtant sublime, "Final Fantasy Les Créatures de L'Esprit", Square Pictures annonça la préparation d´un nouveau Final Fantasy en métrage : Final Fantasy VII : Advent Children, soit une suite au célèbre RPG. A l´époque les avis des fans étaient mitigés. Ils étaient à la fois excités de revoir des personnages charismatique comme Cloud, Vincent Valentine ou encore Sephiroth, mais aussi dans le doute de revoir un autre Créatures de L´esprit. C'est-à-dire un film qui ne respecte aucunement l´univers de Final Fantasy.

Chez Square, les fans passent avant tout. La meilleure solution étant, bien sur, de reprendre la même équipe du jeu vidéo afin de répondre aux espérances des fans et de leur offrir un moment inoubliable.

Les plus grands noms présents dans la série des Final Fantasy vont alors réapparaître dans les crédits du film. Tetsuya Nomura et Takeshi Nozue à la réalisation, Nobuo Uematsu à la composition et sans oublier l´honorable Kazushige Nojima sans qui l´univers du jeu n´aurait jamais exister. Au total plus de deux ans de travail intensif...

Après une introduction qui rappelle les faits qui se sont déroulé dans le passé, on ne peut qu´être émerveiller par le spectacle qui se déroule sous nos yeux. Il n´y a aucun doute la dessus on ressent dès le début l´énorme travail qu´a fournit l´équipe de Square. Ce film, dédié principalement aux amateurs de Final Fantasy, nous renvoie avec nostalgie dans l´univers de celui-ci. Un univers qui est d´ailleurs très fidèle au jeu. On y retrouve donc avec enchantement tous les personnages du jeu dont les modélisations sont d´un réalisme saisissant. Ombres, mèches de cheveux, yeux, mouvements, voix (qui correspondent parfaitement aux personnages),... Chaque détail a été travaillé avec minutie. Un travail tellement précis et soigné que l´on pourrait croire qu´il s´agit de vrais acteurs et de vrais décors. Visuellement parlant, "Final Fantasy VII Advent Children" est une grosse réussite.

Que serait Final Fantasy sans combats épique ? Pas grand-chose... C´est donc tout bonnement logique que le long métrage soit bourré de scènes de combats plus époustouflantes les unes que les autres. L´utilisation de certains mouvements de caméra impossible à réaliser en temps normal intensifie le coté spectaculaire de la chose. Il suffit de contempler les scènes en motos pour en prendre plein la vue.

Tetsuya Nomura l´avait dit : »Pour ce film, un combat entre les deux icônes du jeu est inévitable »... Et heureusement qu´il l´est ! Comme à chaque fois Square nous réserve une fin extraordinnaire. Une lutte titanesque entre Sephiroth et Cloud qui prend son apothéose au sommet de la tour Shinra Inc en ruine. De plus la nouvelle version du morceau « One-Winged Angel », se situant, comme le précise Nobuo Uematsu dans le making of du dvd, entre du métal symphonique et une symphonie à tendance métal, rend l´affrontement beaucoup plus jouissif et passionnant. Un duel, certes, court (6min) mais d´une intensité incroyable. Un final qui devient mémorable lorsqu´on voit pour la première le sublime visage de Aerith... Un visage qui laisse sans voix...

Comme il a été dis plus haut, "Advent Children" n´est pas qu´un simple film c´est aussi une musique. Composé par Nobuo Uematsu, la BO colle avec excellence à l´environnement du film. On notera les présences amusantes de certains thèmes déjà utilisé dans le RPG comme « One-winged Angel », « Tatakau mono tachi » ou encore le magique « Aerith no thème ». Bien évidemment d´autres musiques viennent faire leurs apparitions. Des morceaux dans la même trempe que les chansons remisées.

C´est bien connu « rien n´est parfait». La suite des aventures de Cloud n´échappe pas à la règle et le scénario en étant le point faible. Loin de la d´être pas assez innovant et riche, seul les fans pourront apprécier et cerner l´histoire. Malgré le récapitulatif raconter par Marlene au début du film, il est difficile pour un spectateur ne connaissance pas l´univers de bien saisir la trame... C´est fort dommage de ne pas profiter à 100% du chef d´oeuvre que nous a offert Square.

Autre petite déception, quelques « îcones » manquent à l´appelle. Ici il n´y a point de Chocobo ni de « Shinra no thème »... Des éléments qui sont de vrais référence et qui ont marqués plus d´un joueur.

En fin de compte "Final Fantasy VII Advent Children" est plus qu´un simple film d´animation révolutionnaire, c´est tout dabors un véritable hommage à la série et qui plaira sans doute au fans du genre. Une chose est sur, passer à coté est une grave erreur.


Commentaires sur Final Fantasy VII Advent Children de Tetsuya Nomura et Takeshi Nozue

Nouveau commentaire